Le train est passé

(Juste ) Retour de bâton ?

« Le smartphone, c’est bien… L’humain, c’est mieux » … A leur grand dam, les cheminots découvrent que leur employeur, la SNCF, tente de se passer d’eux. Et accessoirement, de faire des économies.

Sincèrement, je ne vois pas où est le problème. Entre les grèves à répétition, le personnel peu aimable et souvent absent (sans oublier des tarifs exorbitants) il y a belle lurette que je ne prends plus le train.

Mes enfants, eux, utilisent leur smartphone. Parce que oui, en 2019, on fait tout par internet. On clique, on valide et on imprime si besoin est. C’est écologique et reposant. Fini les prises de tête avec le guichetier qui ne trouve pas votre train dans sa bécane pendant que douze mille voyageurs attendent leur tour dans votre dos. Il y a aussi celui (je vous jure l’avoir vécu) qui vous conseille le mauvais train… beaucoup plus long et qui coûte une blinde. J’étais jeune ; il m’a eue. No scrupules.

« L’humain, c’est mieux » . Un matin, j’ai attendu mon train. Annoncé. Et puis non, annulé. Puis réapparu sur le panneau des départs. Finalement non, train supprimé. J’ai attendu le train suivant. Contrôleur invisible. Dans une autre rame, il téléphonait, vautré sur un siège. Les portes s’ouvraient et se fermaient. Des voyageurs montaient, d’autres descendaient. Rien à foutre. Non, l’humain, c’est pas vraiment mieux.

Alors voilà, les cheminots, j’empapaote votre pétition. Et vive la privatisation ! 🙂

Publicités