Luigi Boccherini (1743-1805)

Luigi Boccherini est entré dans mon répertoire avec son célèbre menuet. J’aime beaucoup jouer ce petit morceau léger et mélodieux avant de ranger mon instrument, à l’issue d’une longue séance de travail : ses rondeurs délassent les doigts et font travailler l’archet.

Mais Boccherini ne se résume pas à son menuet. Violoncelliste virtuose , Luigi Boccherini a composé plus de 125 oeuvres dont beaucoup sont aujourd’hui redécouvertes et dépoussiérées. Et vous avez déjà entendu, peut-être sans le savoir, l’une de ces oeuvres .

« La musica nocturna de Madrid« . Composée en 1780 en Espagne alors que Boccherini était au service de la Maison de Bourbon, je vous propose de l’écouter au son de l’ensemble Arcus Musicae. Dans quel film l’avez-vous entendue ? 🙂

Royal !

Le lieu était insolite : un casino 🙂 Mais la soirée fut royale en compagnie de l’ensemble Sylf qui nous a conté les débuts ratés de ces oeuvres devenues cultes. Nous avons écouté, ri, partagé jusqu’au milieu de la nuit avant de goûter aux plaisirs d’une table bien dressée. 😀

Qui a dit que MozART était ennuyeux ?

Le violon est enchanteur. 🎻 La preuve ! Amusez-vous bien 😊

Serge Prokofiev

Vous voulez bien que je vous parle encore un peu de musique ? 🙂

D’abord, organisons notre orchestre : deux flûtes, deux hautbois, deux clarinettes, deux bassons, quatre cours, deux trompettes, trois trombones, un tuba, un saxo ténor, un piano, quelques instruments çà cordes et percussions. Nous voilà prêts à jouer l’opus 60 du Lieutenant Kijé de Serge Prokofiev !

Cette suite se compose de cinq mouvements :

  • Naissance de Kijé
  • Romance
  • Le Mariage
  • Troïka
  • L’Enterrement de Kijé

La Romance ? Sa mélodie est empruntée à une chanson populaire russe, Le pigeon gris roucoule. Qu’un autre chanteur, lui aussi bien connu, a « emprunté » à son tour. Ecoutez ! Vos zoreilles vont frétiller ! 😀