[Mes séries] La casa de papel

« Netflix : El Profesor sera traduit en justice à Rennes

Par Julie Hay le 07 février 2020 dans Le Journal du Geek

El Profesor n’est pas sorti d’affaire. Dans un procès fictif à Rennes, le personnage de la Casa de Papel, va être traduit en justice. Le chef de la bande comparaîtra ce samedi 8 février dans le cadre du festival Images de Justice.

Tonnerre sous les tropiques, le Professeur a finalement été rattrapé par la justice. Le personnage de la série phénomène, la Casa de Papelsera jugé samedi à la Cour d’Assises du Parlement de Bretagne. Si vous n’avez pas regardé la série Netflix, voici un bref résumé de l’intrigue.

Un homme surnommé El Profesor, série hispanique oblige, planifie le meilleur braquage jamais réalisé. Pour exécuter son plan, il recrute huit bandits espagnols. Le but : infiltrer la fabrique de monnaie et du timbre afin d’imprimer 2,4 milliards en onze jours. L’équipe est bien claire, aucun mal ne sera fait aux otages.

Dans le cadre du festival Images de Justice, le protagoniste va devoir répondre à plusieurs chefs d’accusation. “Vol en bande organisée” et “meurtre”, cela n’augure rien de bon pour Alvaro Morte. Ce procès fictif est une occasion pour les étudiants de l’association « S’éveiller » de s’essayer à l’exercice de la plaidoirie.

Il n’est d’ailleurs pas le seul personnage fictif à faire l’objet d’un procès fictif, puisque Dark Vador et Drago Malfoy sont passés avant lui. Au Grand Rex, quelques jours avant la sortie du Réveil de la Force, le grand méchant de la saga interstellaire avait été d’ailleurs acquitté. Défendu par les très réputés Eric Dupont-Moretti et Patrice Spinosi, Dark Vador était accusé de “trahison, génocide à l’encontre des habitants de l’Etoile de Mort, abus de biens sociaux contre la Ligue des Jedis et abus de confiance contre la force”. Le seigneur Sith avait quitté le procès, libre comme l’air. En revanche, la fin n’avait pas été aussi belle pour Drago Malfoy qui avait été reconnu coupable “d’injures racistes, harcèlement moral, triple tentative d’assassinat et complicité de meurtre.” Pas de prison tout de même pour le personnage, qui s’en est sorti avec une année de confiscation de baguette et un suivi psychosocial.

Reste à voir si les intentions altruistes du Professeur lui vaudront une réduction de peine, ou même un acquittement. Rendez-vous à Rennes, le samedi 8 février à 16h. Il sera en tout les cas de retour dans une quatrième saison de La Casa de Papel, en avril prochain sur Netflix.

Entre ombre et lumière

Dès l’ouverture de l’audience des juridictions administratives ou judiciaires, l’emploi de tout appareil permettant d’enregistrer, de fixer ou de transmettre la parole ou l’image est interdit. Le président fait procéder à la saisie de tout appareil et du support de la parole ou de l’image utilisés en violation de cette interdiction.

Toutefois, sur demande présentée avant l’audience, le président peut autoriser des prises de vues quand les débats ne sont pas commencés et à la condition que les parties ou leurs représentants et le ministère public y consentent.

Toute infraction aux dispositions du présent article sera punie de 4 500 euros d’amende. Le tribunal pourra en outre prononcer la confiscation du matériel ayant servi à commettre l’infraction et du support de la parole ou de l’image utilisé.

Article 38 ter de la loi du 29 Juillet 1881 sur la liberté de la presse

Lire la suite

[Mes séries] En vrac 🎬

Stop !

Notre plus grosse déception de l’année : la seconde saison de Killing Eve . Nous nous sommes profondément ennuyée. Pourtant, nous nous étions fait une joie de revoir Villanelle et ses réparties déjantées. Mais Eve Polastri… Nous avons retrouvé un personnage sans consistance, qui hésite en permanence (ça vous complique le boulot d’espionne !) entre l’hétéro et homosexualité (vous parlez d’un dilemme…). Bref, ça chouine pendant des heures . Et puis, le coup des morts qui ressuscitent, nous le fuyons depuis Dallas que les quinquas connaissent bien. 😉

Bref, nous n’attendrons pas la 3ème saison.

Kikatué l’émission ?

C’est désormais officiel, Faites entrer l’accusé, que diffusait France 2 rejoint RMC Story. Depuis deux ans, l’émission était en sommeil mais la chaîne privée annonce qu’elle produira de nouveaux épisodes. Furieux, Christophe Hondelatte et Dominique Lantieri envisagent de saisir la justice pour contester la transaction. Car Faites entrer l’accusé sera présenté par… RMC refuse de l’annoncer.

Vendredi sur France 2 !

Si vous aimez l’art…

Avant de nous quitter (ne pleurez pas !), nous vous rappelons le retour de l’excellente série de France Télévisions : l’Art du Crime . C’est original, bien joué, culturel et drôle. Ne ratez pas le premier épisode de cette 3ème saison, qui sera consacré au peintre Degas. Cette fois-ci encore, nous apprendrons plein de choses !

[Actu] #BalanceTonLigonnès

Il a subi plusieurs interrogatoires, une perquisition à son domicile et surtout, son nom fut jeté en pâture. Mais non. L’ADN est formel, Guy Joao n’est pas Xavier Dupont de Ligonnès. Le paisible retraité qui vivait en région parisienne fut remis en liberté.

Quelque part dans le monde, et s’il est toujours vivant, Ligonnès doit bien rire. Joao et ses proches, beaucoup moins. Sans parler de la famille des victimes.

Un vrai fiasco.

Dénoncer quelqu’un peut être lourd de conséquences. Espérons que chacun aura entendu le message. Peut-être était-ce, d’ailleurs, l’objectif que poursuivait celui qui hier, a appelé la police.

[Justice] Raconte Moix …

Le torchon brûle entre Laurent Ruquier et la direction de France Télévisions après l’interview, la semaine dernière, de l’écrivain Yann Moix sur le plateau de l’émission On n’est pas couché. Selon Europe 1 et le JDD, il serait reproché à l’animateur d’avoir été complaisant avec son ancien chroniqueur, Catherine Barma accusant les deux hommes d’entretenir des « liens consanguins et incestueux ».

raconte Moix en + !