En voiture, Nemo ! 🚗 #8️⃣

Nemo n’est pas là. Elle se ressource en Haute-Loire (à moins de 100 km, mauvaises langues…).

Cascade de la Beaume

Ici, pas de masques ni de gel . Et l’hydro n’a rien d’alcoolique : le ruisseau de la Beaume se jette dans la Loire.

Sous les sapins et au glouglou des cascades, Nemo pense à vous, confinés dans la salle d’audience. Pensez à l’aérer ! 😃 (et à ramasser vos masques sinon Nemo ne rouvrira pas les portes en rentrant ce soir).

Les femmes et les enfants d’abord

Aujourd’hui, il fait doux et beau. Un avocat s’est marié à l’insu de son plein gré (avec son ex (magistrate) et la Garde des Sceaux n’a pas contracté le covid19.

Mais Nemo n’est pas de bonne humeur.

Car au Kenya, l’unique girafe blanche femelle a été abattue par des braconniers. Qui n’ont pas épargné son girafon.

Quel monde de merde !

C’est assez au Canada ! 🐳🐬

Marineland – Antibes (France)

Depuis hier, 10 Juin 2019, il est officiellement interdit de garder et d’élever un ou plusieurs cétacés en captivité au Canada. La loi prohibe aussi l’importation et l’exportation de mammifères marins, ainsi que leurs embryons et spermatozoïdes.

Toutefois, le texte prévoit plusieurs exceptions, comme la captivité à des fins purement scientifiques ou thérapeutiques s’il s’agit de soigner un animal blessé. Par ailleurs, cette loi ne sera pas rétroactive. Ainsi donc, les cétacés qui vivent actuellement en captivité le resteront .

En France, Ségolène Royal, alors Ministre de l’Environnement avait tenté d’interdire la reproduction des dauphins en captivité.

Mais le Conseil d’Etat -saisi par le Parc Marineland- a considéré que ce texte avait été modifié sans consultation régulière des organismes concernés ; que la procédure de sa publication était donc irrégulière « eu égard à l’importance de la présence de grands dauphins pour la fréquentation des parcs« .

Depuis, le Ministère de l’Ecologie n’a pris aucune autre décision.