La pin-up de Nem😷

Plus que quelques heures avant le déconfinement. La pin-up de Nemo se prépare à l’autre monde.

[Covid19] Déconfinement 1.

Nemo se fait des cheveux… Inutile de les couper en quatre. Les dossiers seront passés au peigne fin. Espérons qu’on ne lui cherchera pas des poux dans la tête!

Kafkaïen 😐

Manque de moyens, de volonté et de confiance. Des fonctionnaires que l’Etat n’équipe pas pour travailler à domicile.

Un Président de la République qui, par voie d’ordonnance, les punit de ne pas télétravailler pendant le confinement.

Kafka doit se marrer. 😜

Quel monde de demain❓

Le Président de la République s’exprimera ce soir, à 20h02. Deux minutes pour nous laisser le temps d’applaudir les soignants qui quotidiennement, oeuvrent avec les moyens du bord. C’est-à-dire avec peu.

Confinement ? Déconfinement ? Nous saurons bientôt. Mais déjà, politiques et journalistes s’interrogent, nous interrogent sur « le monde d’après ». Les premiers craignent qu’il se fasse sans eux tandis que les seconds relaient les inquiétudes des Français.

Et après, qu’allons-nous faire ? Comment et avec qui ?

Hier sur Twitter, Nemo a lu le témoignage de cette maman dont la maison borde la petite route qui mène aux commerces de la commune.

Profitant du beau temps, ses enfants jouaient dans le jardin lorsqu’à plusieurs reprises, des passants se sont emportés contre leur présence, les accusant de les mettre en danger en s’approchant trop près du grillage. Certains de ces passants étaient âgés, d’autres moins. Chaque fois, la maman a demandé à ses enfants de s’éloigner du grillage. Désormais, une petite haie leur rappelle la consigne.

Alors, dans ses tweets, cette maman s’est longuement interrogée. Nemo a admiré sa douceur et sa patience ; s’est agacée des excuses qu’elle trouvait à ces abrutis.

Que cette dame se rassure : autoriser ses enfants à jouer dans le jardin privatif d’une propriété ne constitue pas une infraction. L’intolérance, en revanche, est l’un des nombreux critères d’aggravation d’un délit.

[#Covid19] L’opération Avocats Solidaires

Lancée par le Conseil National des Barreaux le 24 Mars 2020, l’opération Covid-19/Avocats Solidaires fut un succès.

Elle a permis aux particuliers et petits artisans/commerçants d’obtenir gratuitement des réponses aux questions directement liées à la crise sanitaire: la garde des enfants, le recouvrement de factures impayées, le télétravail ou le chômage partiel…

L’entretien, qui ne pouvait excéder 30 minutes, se faisait par téléphone ou visioconférence (pour ceux qui étaient équipés). La plateforme a répondu à plus de 6 000 questions.

Nemo salue cette opération dont elle espère le renouvellement. Alors, nous vous laissons le lien (précieux) qui vous permettra, le moment venu, de vous inscrire :

https://www.avocat.fr/