Lol, 1er chien d’assistance judiciaire 🐶

Parler… témoigner… dire les choses. Ce n’est pas toujours facile, notamment lorsqu’on a subi un choc psychologique grave. Surtout si l’on est un enfant.

Igloo vous salue !

A Cahors, il y a deux ans, le Procureur de la République eût l’idée de contacter l’association Handi’chiens, qui dresse habituellement des chiens pour des personnes malvoyantes, à mobilité réduite ou souffrant d’épilepsie. Et de lui confier une mission: former un chien à accompagner les victimes, et notamment les plus jeune, pendant les audiences du tribunal pour les mettre en confiance et les inviter à s’exprimer plus facilement.  » Nous avons tout de suite accepté car nous avons confiance en cette idée», explique Marie-Claude Lebret, fondatrice d’Handi’chiens.

C’est ainsi qu’arrive LOL, le premier chien d’assistance judiciaire. Choisi à l’âge de deux mois, Lol (un labrador noir) a appris à être imperturbable. Il ne réagit pas aux bruits de portes ou au passage des robes des avocats. C’est un chien sociable, observateur et calme, éduqué afin de pouvoir apaiser les victimes lors de leur prise de témoignage. La présence de Lol les aide à passer le cap du traumatisme immédiat.

Les pompiers ont été formés pour le comprendre. Mis à la disposition de la Justice, Lol reste la propriété de l’association Handi Chiens qui pour l’instant, n’en forme pas d’autres. Des bilans réguliers de son travail seront effectués, d’abord chaque mois puis tous les six mois. Cette petite vidéo vous permettra d’admirer ce très beau chien… bien plus intelligent que certains humains.††

Publicités

C’est assez au Canada ! 🐳🐬

Marineland – Antibes (France)

Depuis hier, 10 Juin 2019, il est officiellement interdit de garder et d’élever un ou plusieurs cétacés en captivité au Canada. La loi prohibe aussi l’importation et l’exportation de mammifères marins, ainsi que leurs embryons et spermatozoïdes.

Toutefois, le texte prévoit plusieurs exceptions, comme la captivité à des fins purement scientifiques ou thérapeutiques s’il s’agit de soigner un animal blessé. Par ailleurs, cette loi ne sera pas rétroactive. Ainsi donc, les cétacés qui vivent actuellement en captivité le resteront .

En France, Ségolène Royal, alors Ministre de l’Environnement avait tenté d’interdire la reproduction des dauphins en captivité.

Mais le Conseil d’Etat -saisi par le Parc Marineland- a considéré que ce texte avait été modifié sans consultation régulière des organismes concernés ; que la procédure de sa publication était donc irrégulière « eu égard à l’importance de la présence de grands dauphins pour la fréquentation des parcs« .

Depuis, le Ministère de l’Ecologie n’a pris aucune autre décision.