Nemo Auditur

Tout droit… ou presque !

Albin Chalendon, ancien Garde des Sceaux (1986-1988) est mort.

Il n’a pas laissé un souvenir impérissable. Même aux juges.

Ayé, Nemo est en oua.can.ces ! Raaaaah !!! Trois semaines de pur bonheur, à consacrer à ce(ux) qu’elle aime !

D’abord, sa piscine (tant pis pour les zécolos). Pour se rafraîchir. Car cette année, Nemo ne visitera ni l’Espagne (son voyage à Barcelone est en attente comme le prévoit la loi) ni, hélas !, sa très chère Italie. L’été prochain, si le virus le permet (on oubliera Dieu), Nemo aimerait poser ses valises à Rome (le premier qui parle des cloches sort de la salle…).

Ensuite, les livres. Pour sûr, un p’tit tour chez son libraire de quartier s’imposait avant de fermer son bureau à clé. Et voici ce que Nemo y a trouvé pour occuper son été.

Quand elle en a le temps, Nemo lit très (très) vite. Alors, le denier Thilliez est déjà programmé.

Au milieu de toussa, des balades avec Igloo, des randos en montagne (les Alpes et l’Auvergne sont toutes proches) sans oublier les mojitos jusqu’au bout de la nuit.

La salle d’audience restera ouverte. Mais je ferme le petit dépôt qui en ce moment, a mauvaise presse. 🙂

Fichtre ! Au moment de boucler ce billet, j’apprends le décès de Jacqueline Sauvage. Décidément !

Nemo apprend avec tristesse le décès de Gisèle Halimi. Dans les années soixante-dix, en marge du célèbre procès de Bobigny, l’avocate avait mené un dur et long combat pour faire criminaliser le viol.

« Nous, les femmes, nous ne voulons plus être des serves. » Plaidoirie de Gisèle Halimi au procès de Bobigny, 1972

« On nous dit que violer une femme, c’est pas grave au point qu’on mette des hommes en prison » déclarait-elle en 1977. Il ne peut pas y avoir de société où le couple, au plan de l’amour, soit basé sur un rapport de force physique. Quand une femme est violée, on commence par dire « elle n’avait qu’à pas porter un jean collant, elle n’avait qu’à pas sourire, elle n’avait qu’à pas sortir, elle n’avait qu’à pas, elle n’avait qu’à pas… ». À la limite, elle n’avait qu’à pas exister en tant que femme. »

Son combat a conduit à une révision de la loi

Le 24 Décembre 1980, le viol est devenu un crime puni de 15 ans de prison.

Au moment de juger une affaire et pendant l’instruction, l’auteur des faits est, bien évidemment, interrogé sur ses motivations. Pourquoi a-t-il agressé la victime ? Pourquoi avoir cambriolé cette propriété plutôt que sa voisine ?

La question du mobile est au cœur du procès. Parfois, elle détermine la condamnation. L’on se doute ainsi que l’assassin de la petite Sarah, dans le Gard, sera sévèrement sanctionné par les jurés de la Cour d’assises puisqu’il voulait se venger d’une rupture amoureuse.

Lorsqu’il s’agit de pyromanes – désignés comme tels par les experts- l’on sait que leur fascination du feu les domine. Leur mobile n’a rien à voir avec la psychiatrie. La pyromanie concerne 1% de la population.

Mais à Nantes, quel pouvait bien être le mobile de l’incendiaire❓Peut-il avoir agi dans l’espoir de rester en France❓ Une expertise psychiatrique a été ordonnée. Espérons qu’elle répondra à cette question. Les Préfets de France doivent être soucieux.

Ahoutachatchatcha !

En 1984, Claudine Cordant a 17 ans. Deux individus la kidnappent et la violent avant de la relâcher.

Pour la première fois en France, Claudine Cordant a refusé que son procès se tienne à huis clos.

Chut. On s’assied dans la salle d’audience et on l’écoute.

L’été dans les tribunaux, c’est comme dans les écoles et, pourquoi pas ?, chez les particuliers : on répare, on repeint, on classe et on archive. Les petites mains s’activent , souvent par une chaleur écrasante car sauf exception, les Palais de justice ne sont pas climatisés.

Nemo a donc repeint votre salle d’audience. Il faudra d’ailleurs songer à lui donner un nom. Salle Badinter ? Certains d’entre vous sont pour la peine de mort. Salle Taubira ? Un p’tit tour et puis s’en va. Bof.

Réfléchissez-y. Toutes les idées sont les bienvenues. 🙂

Catégories : BlogÉtiquettes :

Bob dans le Canard 🦆

18 juillet 2020

%d blogueurs aiment cette page :