[Institutions] Casse-tête

« Le Président de la République nomme le Premier ministre. Il met fin à ses fonctions sur la présentation par celui-ci de la démission du Gouvernement. Sur la proposition du Premier ministre, il nomme les autres membres du Gouvernement et met fin à leurs fonctions. » article 8 de la Constitution du 4 Octobre 1958


Au matin du 3 Juillet 2020, M. Edouard Philippe a présenté la démission du Gouvernement. La tradition républicaine la qualifie de « démission de courtoisie » car elle intervient au lendemain d’élections pour permettre au Président de la République d’opérer un large remaniement ministériel.

Ce matin, le Président Emmanuel Macron a accepté la démission d’Edouard Philippe et nommé, pour le remplacer M. Jean Castex, Haut fonctionnaire d’Etat. Nous connaîtrons bientôt le nom des autres membres du Gouvernement, notamment celui du Garde des Sceaux. 😉

[Medias] Une décision mordante 🦷

Par décision 2020-801 du 18/06/2020, le Conseil Constitutionnel a invalidé la loi dite « Avia» visant à lutter contre les contenus haineux sur internet. « Les dispositions contestées (…) portent une atteinte à l’exercice de la liberté d’expression et de communication qui n’est pas nécessaire, adaptée et proportionnée » a considéré le Conseil.

« La décision du Conseil Constitutionnel est une déception, a commenté Laetitia Avia, avocate de métier, mais je la prends comme une feuille de route pour mieux construire, à l’avenir, cette régulation des réseaux sociaux ».

Vers une loi Avia 2.0 ?

[#Covid19] En Marche vers la Cour de Justice

Créée en 1993, la Cour de Justice de la République est une juridiction d’exception, c’est-à-dire dérogatoire au droit commun : elle juge les membres du gouvernement pour des faits commis pendant leurs fonctions. Ses attributions sont fixées par la Constitution. Sa formation de jugement comprend six sénateurs, six députés, le Président de la Cour de Cassation et deux magistrats élus par la Cour de Cassation. Toute personne qui s’estime lésée ou victime d’un membre du gouvernement ayant agi pendant l’exercice de ses fonctions peut saisir la Cour de Justice de la République.


« 84 plaintes ont été déposées contre des membres du gouvernement auprès de la Cour de justice de la République. Les qualifications pénales tournent autour des infractions d’homicide et de blessures involontaires, infractions de mise en danger de la vie d’autrui ou au fait de ne pas avoir pris de mesures adéquates »

François Molins, Procureur Général près la Cour d’Appel de Paris

Remise des clés 🗝

Pendant que Nemo réfléchissait à l’interdiction de la technique de la clé d’étranglement par les forces de l’ordre, le Ministre de l’intérieur en a interdit l’interdiction.

La pin-up de Nem💖

Le creux de son cou pour chasser un mauvais rêve, ses yeux rieurs ou noirs de colère, ses bras pour consoler d’un chagrin, ses joues couvertes de bisous, son parfum sur le doudou des câlins…

Bonne fête des mamans à toutes les pin-up.

Vous êtes les plus belles ♥

Municipales : peut-être le 28 juin

Elus au premier tour le 15 Mars, les maires sont installés ce samedi 23 Mai. Les autres candidats attendront le 28 Juin. Si la situation sanitaire le permet. Car dans le cas contraire, un décret renverra l’organisation de ces élections en Janvier 2021.

Cinq mille communes sont concernées. Le 28 Juin, seize millions d’électeurs voteront (peut-être) dans des conditions extraordinaires :

  • chaque électeur devra se laver les mains avec du gel hydroalcoolique, porter un masque et signer la liste d’émargement avec son stylo personnel
  • les membres des bureaux de vote porteront un masque chirurgical fourni par la commune
  • pas de campagne électorale : les candidats privilégieront les campagnes numériques et dans la presse
  • les professions de foi seront plus longues et plus détaillées.

Une inconnue : la participation

Les électeurs -notamment âgés- iront-ils voter ? Plus que jamais, les tribunaux se préparent aux procurations. Des permanences se tiendront les week-ends dans plusieurs juridictions. Sur le vote par procuration, VOICI quelques informations.

Attention, ne tardez pas : les élections se tiendront dans six semaines ; or, le Covid19 a engorgé commissariats de police et tribunaux Si vous habitez à Paris ou dans la région parisienne, sachez que le Tribunal Judiciaire de Paris a ouvert une permanence téléphonique. 🙂

En même temps…

Dans une galaxie lointaine, très lointaine, une étrange maladie a décimé le peuple de la planète Rex. Pour tenter de les sauver, le roi et ses conseillers ont ordonné le confinement de ses habitants. A bord du vaisseau amiral, le commandant Nemo prépare le retour à la normale…

– Bonjour à tous. Asseyez-vous. Ce matin, nous évoquerons le déconfinement du vaisseau.

– Enfin, commandant ! C’est une bonne nouvelle ! Ce vaisseau n’est plus que l’ombre de lui-même depuis que notre grand roi (que Ganesh le caresse de sa trompe!) nous a confinés. Hélas ! Beaucoup d’entre nous manquent à l’appel.

– Je sais, capitaine. Mais grâce à vous et à l’équipage, nous avons gardé le cap. Aujourd’hui, notre grand roi (que Ganesh le caresse de sa trompe!) compte sur nous. Le vaisseau, tout comme la planète Rex sortiront du confinement à la Trente-Douzième lune calendulaire.

– Est-ce certain, commandant ?

– Oui et non. Notre grand roi (que Ganesh le caresse de sa trompe!) est un grand sage qui consulte le Comité des Sciences de la planète Rex qui est encore plus sage que lui.

– Mais alors, dans ce cas, pourquoi…

– Nous exécutons les ordres, mademoiselle Ioda. Donc, nous devons nous préparer à cet événement qui approche. En espérant qu’il ne s’éloigne pas. Je voudrais un café.

– Commandant, certains membres de l’équipage ne reviendront que si leurs héritiers retrouvent leurs maîtres.

– En effet. Notre grand roi (que Ganesh le caresse de sa trompe!) a annoncé leur retour. A moins qu’ils ne reviennent pas. De toute façon, les usines intergalactiques vont réouvrir, elles aussi…

– Rouvrir, commandant…

– Si vous voulez, madame Ioda (et ce café ?)… oui, les usines intergalactiques vont ROUVRIR sauf si notre grand roi (que Ganesh le caresse de sa trompe!) décide de les maintenir fermées. De toute façon, les habitants de la planète devront s’éloigner les uns des autres tout en s’approchant de très près en certaines occasions. Notre grand roi (que Ganesh le caresse de sa trompe!) fait toujours bien les choses.

– Les nouveaux casques à visière PP2F ont-ils été livrés, commandant ?

– Notre grand roi (que Ganesh le caresse de sa trompe!) les a aussitôt commandés. Nous les recevrons dans quatre années lumière. En attendant, je vous invite à les fabriquer vous mêmes. S’il vous plaît, pas de casques noirs, ça me rappelle de mauvais souvenirs… Quelques uns sont en vente dans les échoppes du Baron Nicotine. Les officines médicamenteuses sont interdites. Notre bon roi (que Ganesh le caresse de sa trompe!) fait toujours bien les choses. Serrez bien les boulons de vos casques pour ne pas avoir de buée sur vos visières!

– Dernier point, commandant : le restaurant du vaisseau va t’il rouvrir ? Les repas de Choubaka ont définitivement perdu la guerre des étoiles Michelin…

– Lieutenant Solo, oubliez votre estomac. Le restaurant restera fermé et nous emprunterons cent mille truguts pour alléger notre dette. Notre bon roi (que Ganesh le caresse de sa trompe!) fait encore bien les choses. A présent, au travail ! Que la Force soit avec vous.

Quel monde de demain❓

Le Président de la République s’exprimera ce soir, à 20h02. Deux minutes pour nous laisser le temps d’applaudir les soignants qui quotidiennement, oeuvrent avec les moyens du bord. C’est-à-dire avec peu.

Confinement ? Déconfinement ? Nous saurons bientôt. Mais déjà, politiques et journalistes s’interrogent, nous interrogent sur « le monde d’après ». Les premiers craignent qu’il se fasse sans eux tandis que les seconds relaient les inquiétudes des Français.

Et après, qu’allons-nous faire ? Comment et avec qui ?

Hier sur Twitter, Nemo a lu le témoignage de cette maman dont la maison borde la petite route qui mène aux commerces de la commune.

Profitant du beau temps, ses enfants jouaient dans le jardin lorsqu’à plusieurs reprises, des passants se sont emportés contre leur présence, les accusant de les mettre en danger en s’approchant trop près du grillage. Certains de ces passants étaient âgés, d’autres moins. Chaque fois, la maman a demandé à ses enfants de s’éloigner du grillage. Désormais, une petite haie leur rappelle la consigne.

Alors, dans ses tweets, cette maman s’est longuement interrogée. Nemo a admiré sa douceur et sa patience ; s’est agacée des excuses qu’elle trouvait à ces abrutis.

Que cette dame se rassure : autoriser ses enfants à jouer dans le jardin privatif d’une propriété ne constitue pas une infraction. L’intolérance, en revanche, est l’un des nombreux critères d’aggravation d’un délit.