[#Covid19] Sauvageons

Nemo n’est plus vraiment confinée. Et ce qu’elle voit l’inquiète. Car quelques uns, en ville, défient toute forme d’autorité. Les regroupements se font en voiture, à vélo voire même à pied, au nez et à la barbe des rares passants, qui hâtent le pas à la vue de ceux qui n’inspirent pas confiance.

« Hé madame ! Vous sauvez pas ! Nous, on est jeunes, vous savez ! Le confinement, c’est pas pour nous ! » s’est entendu crier Nemo. Ray Ban sur le nez et dernière collection Adidas, on sent que la jeunesse s’ennuie. Et que la livraison des produits tarde. Le confinement n’est pas bon pour le petit commerce. 😉

Quant à vous, n’oubliez pas votre nouvelle attestation. Ni de répondre p.o.l.i.m.e.n.t aux policiers et gendarmes qui vous la demandent. Dans ma salle, il n’y a pas de sauvageons ! 😀

[#Covid19] Dans les prisons aussi

©PHOTOPQR/LA MONTAGNE/LINDAUER Thierry

Septième jour de la pandémie. La France a décrété l’état d’urgence sanitaire. Il règne, dans notre pays, une atmosphère d’apocalypse aux parfums de chloroquine. Sans être absolu (cela changera peut-être), le confinement reste la règle.

Le confinement

Ne pas le respecter, c’est commettre une infraction sanctionnée par une amende de 135 euros. Mais cette mesure est mal tolérée. Pour la seule journée d’hier, plus de 92 000 contrevenants furent verbalisés. Une amende majorée et la menace d’une peine d’emprisonnement (avec sursis) peinent à dissuader des citoyens indisciplinés. Seuls les couvre-feux ont l’effet escompté.

Lire la suite

[#Covid19] Le glaive suspendu

En vertu de la Circulaire du Garde des Sceaux du 14 Mars 2020, prise en application de l’arrêté prévoyant notamment la « fermeture des lieux accueillant du public non indispensables à la vie de la nation jusqu’au 15 avril », les tribunaux judiciaires ont activé leur plan de continuation d’activité (PCA).

Toutes les audiences dites « non urgentes » sont annulées. Seules subsistent celles qui mettent en cause les libertés publiques fondamentales : les audiences correctionnelles, les présentations devant les Juges d’Instruction, des Libertés ou celui des mineurs…Les Maisons de Justice et du Droit sont, elles, totalement fermées.

Après l’interminable grève des avocats, le service public de la Justice doit donc affronter une nouvelle épreuve.

Combien de temps durera le confinement ? Les scientifiques, pessimistes, évoquent le 15 Avril. Une catastrophe pour les tribunaux qui, déjà engorgés, renvoient les dossiers à plus de huit mois.

Fidèles lecteurs, votre salle d’audience reste ouverte. Ici, pas de masque ni de virus. Nous continuerons à échanger et à débattre sur notre drôle de quotidien. Et puis, derrière nos PC, smartphones ou tablettes, nous ne contaminons personne. Soyez responsables, #restezchezvous.

Aucun malade dans la salle ? 😉

[Justice] Fourniret a tué Estelle Mouzin

Ce soir, il n’y a plus d’énigme : Michel Fourniret a avoué avoir tué la petite Estelle Mouzin, qui avait mystérieusement disparu en rentrant de l’école, un soir de Janvier 2003.

Nous pensons fort ses parents, qui la cherchaient depuis 17 ans. Pour eux, le chemin de croix n’est pas fini. Il leur faut encore savoir où se trouve le corps, assister à son exhumation pour, enfin, connaître les résultats des analyses ADN.

Alors et seulement alors, le deuil pourra commencer. Il sera national car depuis 17 ans, c’est toute la France qui cherchait Estelle. Nous étions nombreux à l’espérer encore vivante. Mais hélas dans le ciel, une petite étoile brillait. Estelle avait 9 ans.

[Emploi] Casser le thermomètre 🌡️

En 🇫🇷, il existe un code du travail qui protège les salariés. La plate-forme Uber a détourné le code du travail. Alors, la Cour de Cassation l’a sanctionnée. Ce à quoi la ministre du travail répond : on modifiera le code du travail.

[Justice] Bobigny a craqué

Force et courage !

Depuis quelques heures, le Tribunal Judiciaire de Bobigny est à l’arrêt : ses fonctionnaires, harassés de fatigue et croulant sous les demandes de renvoi des avocats en grève, ont cessé le travail. « Les audiences vont exploser. Il nous faudra au moins un an pour nous en remettre», selon la Procureure Fabienne Klein-Donati. «A ce train-là, ce n’est plus un engorgement, c’est la noyade !» Il se murmure que Marseille, et d’autres, lui emboîteront bientôt le pas. Magistrats et fonctionnaires s’interrogent, se concertent. La colère gronde.

PS : aujourd’hui en France, 60 d’entre nous sont officiellement malades du Covid19. Tous furent écartés des services. L’Etat ne protège toujours pas ses agents.