Nemo Auditur

Tout droit… ou presque !

En 1984, Claudine Cordant a 17 ans. Deux individus la kidnappent et la violent avant de la relâcher.

Pour la première fois en France, Claudine Cordant a refusé que son procès se tienne à huis clos.

Chut. On s’assied dans la salle d’audience et on l’écoute.

9 réflexions sur “[Justice] Parole de victime

  1. Pangloss dit :

    10 ans, sortie au bout de combien de temps?

    J'aime

    1. Nemo Auditur dit :

      C’est pourtant un jury populaire qui a condamné.

      J'aime

  2. Filimages dit :

    Elle a eu tout-à-fait raison de refuser cette « pudeur » judiciaire, probablement héritée d’une époque où ces choses-là devaient rester cachées.
    Là encore, commettre un crime le lendemain de sa sortie de prison, c’est ahurissant…
    Finalement, les 2 abrutis ont purgé combien de vraies années de prison ? 5 et 6 ans ? Libérés à mi-peine pour bonne conduite ? Tant de criminels ont récidivé alors qu’ils auraient dû être encore en prison au moment des faits !

    J'aime

    1. Nemo Auditur dit :

      Raison ? Je l’ignore. Car je pense à ses parents. Mais à coup sûr beaucoup de courage. Je l’admire énormément.
      Quant à la récidive… Claudine a porté plainte « pour les arrêter parce qu’ils recommenceront ». 10 ans de reclusion criminelle… qu’en a t elle pensé ? A t elle atteint son objectif ? J’en doute.

      Aimé par 1 personne

  3. Pangloss dit :

    Ce n’est pas un jury populaire qui fait sortir les gens avant la fin de leur peine!

    J'aime

    1. Nemo Auditur dit :

      Vous vous méprenez.
      Avant qu’ils ne jugent en leur intime conviction, nous expliquons aux jurés comment fonctionnent certaines choses, notamment les remises de peine. Ainsi, lorsqu’ils réfléchissent à la peine, ils ont tous les éléments pour se déterminer.

      J'aime

  4. etoile31 dit :

    Brut fait un super boulot de tous ces témoignages depuis des mois déjà… Certains sont bouleversants à propos de l’état et des fondements de notre société et de notre culture sexiste, raciste, xénophobe, etc. Mais il semble que cela faille passer systématiquement au second plan, alors que c’est toujours ce que pointent les paroles de ces victimes et des faits concrets.

    Mais que penser des effets de la Justice alors qu’à aucun moment n’est mis en cause ni en question, ni en doute, les conditions même de notre éducation et de la morale inculqué à la base avec cette idée même qui consiste à penser que la Justice pourrait être une solution par le biais de la punition, de la culpabilité et de la vengeance. Ce n’est certainement pas une décision de justice qui va faire que les faits ne se sont pas effectivement produits!!! Halala! Quelle hypocrisie!

    Mais bon, il faut bien faire marcher le commerce!

    Aimé par 1 personne

    1. Nemo Auditur dit :

      Pitié, pas l’argument de la « société raciste » !

      Aimé par 1 personne

      1. etoile31 dit :

        c’est pourtant la même veine que le « reste » en matière de domination et de violence…. le mot racisme te gène…? En quoi?

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :