[#Covid19] Sauvageons

Nemo n’est plus vraiment confinée. Et ce qu’elle voit l’inquiète. Car quelques uns, en ville, défient toute forme d’autorité. Les regroupements se font en voiture, à vélo voire même à pied, au nez et à la barbe des rares passants, qui hâtent le pas à la vue de ceux qui n’inspirent pas confiance.

« Hé madame ! Vous sauvez pas ! Nous, on est jeunes, vous savez ! Le confinement, c’est pas pour nous ! » s’est entendu crier Nemo. Ray Ban sur le nez et dernière collection Adidas, on sent que la jeunesse s’ennuie. Et que la livraison des produits tarde. Le confinement n’est pas bon pour le petit commerce. 😉

Quant à vous, n’oubliez pas votre nouvelle attestation. Ni de répondre p.o.l.i.m.e.n.t aux policiers et gendarmes qui vous la demandent. Dans ma salle, il n’y a pas de sauvageons ! 😀

28 réflexions sur “[#Covid19] Sauvageons

    • Phil, tu connais bien mal l’humain et tes coreligionnaires….
      – quel est le prix de ce cerveau ?
      – C’est le cerveau d’un chercheur, il coûte 10 000 dollars.
      – Et celui-ci ? demande-t-il à propos d’un cerveau plus petit.
      – C’est un très beau cerveau, celui d’un médecin; seulement 7000 dollars.
      Découragé par le prix excessif du cerveau du chercheur, puis du médecin, il est tenté de renoncer quand il aperçoit un cerveau minuscule au bout de l’échoppe.
      – Combien me coûtera ce cerveau ridicule ? demande-t-il au vendeur.
      – ce cerveau coûte 200 000 dollars, c’est le cerveau d’un avocat.
      – Voyons, comment un si petit cerveau peut-il coûter aussi cher ?
      – Mon pauvre ami, lui répond le vendeur, c’est un cerveau de steward-hôtesse de l’air, il n’a jamais servi!

      Mouaaaaaaaaaaahhhh! 27 ans passés dans le transport aérien une épouse PNC et plein de collègues adorables non genré-e-s, j’ai les preuves!

      Mais dis-moi, c’est quand même la marchandisation du vivant par le fait de la science et du modèle économique de l’industrie pétro-chimique (et donc pharmaceutique) qui sont à l’origine de ce bordel (pangolin, chauve-souris, rats, etc.), dont on retrouve systématiquement la trace dans toutes les pandémies récentes et dans les causes de la destruction minutieuse de la planète, non..? jdçjdr, Hein!

      Et il faudrait leur faire confiance, aux mêmes pour la solution…? va demander aux caissières de supermarchés et au personnel médical en ce moment….

      Autant faire confiance aux politiques, Ha Ha Ha!

      J'aime

      • Mon cher Henri,
        Je ne fais pas de dogmatisme, donc pas de politique. J’ai une formation de scientifique et je suis habitué aux gens qui cherchent, qui doutent, qui se remettent en question, qui admettent volontiers qu’ils se sont trompés quand c’est le cas, qui recommencent autant de fois qu’il le faut…
        D’une manière générale, quand un scientifique dit quelque-chose, tu peux lui faire plus confiance que si c’était un politique. S’il s’est trompé, il te le dira avec la même sincérité.
        En l’état actuel des connaissances, oui, on pense que le virus vient d’un pangolin braconné en Afrique pour le marché Chinois. La cause serait donc liée à des croyances et non pas à l’industrie quelle qu’elle soit. Ne mélanchons pas tout.
        Les modèles économiques ne sont pas couplés avec la science. La preuve étant que le régime communiste de l’ex-URSS avait d’excellents chercheurs, ingénieurs et techniciens, dont certains ont marqué l’histoire. Et pourtant ils ont été formés dans une des pires dictatures que le Monde ait connu.
        Einstein était sûrement parmi les plus intelligents des hommes qui ont vécu sur cette foutue planète. Pourtant, il est l’un des pères de la bombe atomique (après on peut polémiquer ou pas sur le fait que la guerre aurait sûrement duré plus longtemps et fait plus de morts si la bombe n’avait pas été inventée). Il faut distinguer les découvertes et avancées scientifiques de l’usage que les politiques décident d’en faire.
        Quand quelqu’un diffuse des âneries par le biais de son face-de-bouc (et il y en a beaucoup !), c’est lui et seulement lui qu’il faut blâmer, et non pas les ingénieurs et techniciens qui s’efforcent de faire fonctionner au mieux le réseau mondial. Nemo pourra d’ailleurs nous parler de l’imbécile décérébré qui a cru bon de diffuser l’infox comme quoi l’institut Pasteur avait inventé le Covid-19, tout ça parce qu’il ne maîtrise pas la langue française, et qu’il croyait être intelligent. Pasteur a porté plainte contre lui, j’espère que ça va lui mettre un peu de plomb dans ce qui lui sert de cervelle.
        https://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/biologie-cellulaire/covid-19-non-le-coronavirus-sars-cov-2-n-est-pas-une-invention-de-l-institut-pasteur_142628

        Maintenant, si la science et le « progrès » t’indisposent, tu peux faire l’ermite dans un grotte, sans réseau, sans téléphone, sans électricité, sans eau courante, sans bagnole…
        Ah oui, la bagnole, c’est vrai qu’elle a été inventée à une époque où l’on n’imaginait pas qu’elle engendrerait autant de pollution (et de morts). Et tu as raison, ce sont encore des chercheurs qui essayent de régler ce problème généré par leurs pairs à une autre époque.

        Il y aurait tellement de choses à dire que je préfère m’arrêter là pour ne pas plus pourrir le post de Némo. 🙂 Ah si, quand même, une dernière chose : La taille du cerveau n’a pas de lien direct avec l’intelligence. Si tout le monde pouvait se servir du sien à environ 20% de sa capacité, on serait tout plus intelligents qu’Einstein. On en est très loin ! 😀

        Aimé par 2 personnes

        • D’expérience et pour avoir beaucoup et longtemps agit dans le champ social et économique, culturel et donc politique (sans autre engagement que la-ma citoyenneté), j’ai pu évaluer les conséquences (pour les « subir ») des actes individuels et collectifs se revendiquant apolitiques. Je ne parle pas des mots et autres propos, je parle là des liens-relations entre paroles et actes et de leurs effets soit-disant apolitiques (Coluche en a parlé mieux que moi j’en parle). C’est de ce fait de mon action et de ma place dans la société que je me suis tournée vers la science et les sciences sociales et humaines en particulier, en psychosociologie par le biais d’un diplôme-plome! Universitaire, une recherche-action sur plusieurs années. Je dois préciser avoir été exclu très jeune du système scolaire universitaire au prétexte donné à mes parents en ma présence « on ne peut plus rien faire de lui ». Alors oui, la science appliquée à l’humain est formidablement généreuse, mais une fois approprié par la recherche financée on voit très bien le résultat (Einstein, les chinois, les Russes, etc.) on est bien d’accord, c’est le seul « rendement » qui compte (production, dividendes, pouvoirs, mandats, etc.). Petit exemple terrifiant et très concret dont les résultats restent un mystère: https://www.nouvelobs.com/monde/20140110.OBS1978/comment-la-chine-fabrique-ses-futurs-genies.html
          Cette science là, qui est financée par les seules grandes puissances (pas les spirituelles) est précisément à l’origine des destructions et grandes tragédies humaines (la faim dans le monde, les guerres, le racisme, l’ostracisme, la déforestation, la surexploitation des ressources naturelles).
          Les pandémies que nous connaissons (SRAS, COVID, H1N1, Ebola, HIV, etc.) ont toutes leurs origines transmises de l’animal à l’homme par mutations causées par le recul des espèces en raison des actions humaines sur la nature (destruction méthodique des insectes/agriculture, artificialisation des sols). Et c’est bien la science qui est utilisée et financer pour optimiser tous les processus… Je me souviens parfaitement avoir vu arriver les processus qualité dans la vie sociale. Bien rares ont été les voix pour s’élever contre cette horreur sociale et « politique », construite par les scientifiques nippons (Kaizen, Kanban, etc.)à partir du fordisme alors déjà largement déployé.
          On pourrait évoquer les sciences appliquées à l’armement, au nucléaire, au contrôle social, à l’agriculture, etc.
          A propos de ce qui reste de la Nature, un conférencier explique cela très bien à propos de la fonction des vers de terre!: https://www.youtube.com/watch?v=K7wbDr_P8NU à partir de la septième minute et durant 4 ou 5 minutes à peine….
          La crise pandémique qui provoque l’effondrement est à souhaiter la plus profonde possible pour dynamiter définitivement ce système hors sol et pourquoi mettre, mettre définitivement un terme à la bagnole, et à plein d’autres trucs encore, téléphonie, agriculture chimique, etc.
          On a le temps d’y réfléchir! C’est cool, et un soulèvement général est enfin à l’oeuvre au niveau planétaire (Chili, Liban, Europe, etc.) et germe à peu près partout. La moitié de la planète est bientôt confinée, ça devrait commencer à faire réfléchir quelques personnes… Les scientifiques ont montré ce qu’ils étaient capables de faire, c’est probant, effectivement!

          J'aime

          • Je le répète : « Il faut distinguer les découvertes et avancées scientifiques de l’usage que les politiques décident d’en faire ». 😉
            Je te remercie pour cette intéressante allocution de Claude Bourguignon, qui est… ingénieur agronome. Hé oui. Je te fais aussi remarquer qu’il dit lui-même que « la propagande n’est pas de la science » (14ème minute), ce qui rejoint ma première phrase de ce commentaire.
            Enfin, et je suis conscient que je ne vais pas plaire à tout le monde en disant ça, pour moi, les « sciences » sociales et humaines ne sont pas des sciences. Ces disciplines sont trop sujettes à la subjectivité, l’interprétation et aux palabres contradictoires dans lesquelles les dogmes s’affrontent stérilement pendant des décennies. A l’inverse, les « vraies » sciences s’appuie sur une méthodologie nettement plus rigoureuse, avec des outils fiables (à commencer par les mathématiques qui est la seule science exacte connue), des quantifications mesurables, vérifiables et reproductibles, etc… Quand la démonstration est faite dans les règles, la messe est dite et tout le monde se range derrière, sans polémique interminable. La preuve est faite, point final et on cherche plus loin.
            Que l’industrie agrochimique embauche des chimistes pour mettre au point des produits permettant ceci ou cela, avec des effets négatifs sur l’écosystème qui sont dénoncés par des scientifiques d’un autre domaine, tout le monde en est conscient. Tu le sais comme moi, l’argent a un effet anesthésiant formidable. On peut le regretter mais c’est malheureusement la nature humaine (ce n’est pas nouveau).
            Enfin, je ne suis pas d’accord avec toi quand tu dis qu’une certaine science (celle financée par les grandes puissances) est à l’origine des destructions et grandes tragédies humaines comme les guerres. Je ne dis pas que certaines recherches scientifiques à la botte de puissances riches et peu scrupuleuses ne font pas de mal. Mais là encore tu confonds la volonté politique et les moyens de l’assouvir. Le plus grand fléau de l’humanité, qui a apporté le plus de malheurs, de guerres et d’injustice dans ce misérable monde, c’est la religion (c’est mon avis et je l’assume). Et celle-ci sévit encore de nos jours de façon plus insidieuse, bien qu’elle ait perdu une grande partie de son pouvoir destructeur. Tu le sais parfaitement. D’ailleurs ne s’est-elle pas si souvent et violemment opposée à la science ? Les chercheurs en médecine et Galilée, entre autres, peuvent en témoigner. Et dire qu’il y a aujourd’hui encore des ahuris pour croire que la Terre est plate ! Et c’est bien grâce à la Connaissance que les croyances ont reculé. Il reste encore du chemin à parcourir…
            La colère n’est pas propice aux réflexions posées, constructives et indépendantes de tout dogme.
            La recherche scientifique essaye d’apporter des bienfaits à l’humanité, en tout cas c’est l’objectif sincère des chercheurs qui en sont persuadés (certains peuvent aussi être naïfs, aveuglés par leur passion). Mais leurs découvertes peuvent aussi mener à des horreurs si elles sont mal utilisées ou détournées par des politiques « sauvages ». C’est peut-être ce qui se passe en Chine, au bout du lien que tu as mis dans ton commentaire.
            Mais le bien et le mal sont des notions subjectives qui fluctuent selon les époques et les cultures…

            Aimé par 1 personne

            • Nulle nécessité de répéter une É-Vie-Dense comme celle-là, bien entendu.
              Tout aussi vain de dé-plaire comme l’inverse…
              Les Sciences Sociales sont précisément celles qui sont le plus appliquées au quotidien pourtant. Appliquées notamment et très méthodiquement pour les modélisations fictives et surtout réelles de l’organisation et du conditionnement de nos modes de vies et principalement de pensées, ceci explique cela, comme cette manière que l’on a de cultiver une massification d’offres autant vaines que stériles en matières d’informations, de preuves irréfutables, etc. Tu as du entendre parler de l’utilisation des algorithmes!!!, Si ce n’est pas de la science appliquée, comment nommes-tu cela…? C’est aujourd’hui là que vont les plus gros investissements, un hasard…? Non, des sciences « humaines », très concrètement.
              Tu cites la religion et c’est le meilleur exemple de perversité de la pensée.
              La science est passionnante, nous sommes plus que d’accord, l’humain est ce qu’il est! Politiques, scientifiques et citoyens inclus (les politiques et scientifiques s’affranchissant tous comme les journalistes et les éditorialistes-polémistes de la citoyenneté- des élus se disent-ils du fait du crédit gratuit que nous leur accordons-octroyons…)
              Le paradis, c’est loin du travail et dans la Nature (en évitant les crotales et autres Lions, tigres, mygales, etc. tou-te-s affamé-e-s de chair vivante et morte, quelle horreur!)). L’île déserte en somme.
              En cela ce confinement politique militarisé est un paradis offert à chacun-e, Pourvu de ne pas tomber sur le virus ou pire sur un équipage de policiers (bastards!) conditionné par un politique actuel, Hein!
              Ame,! et Àpieds!

              J'aime

              • La femme de ménage est partie ? 🙂
                Tu n’as pas (totalement) tort, Henri. J’ai une définition de la science qui diffère de la définition strictement littéraire. En l’appliquant à tout et n’importe quoi, le mot a été galvaudé. Ça date de l’époque où les balayeurs sont devenus des « techniciens de surface ». Pur marketing, heu… pardon, science de la communication.
                Oui, les outils scientifiques et notamment la statistique sont appliqués pour les études (je préfère ce mot) économiques et sociales. On pourrait y ajouter l’informatique et l’IA qui sont maintenant partout. Certains s’en servent pour des objectifs louables et d’autres pour mieux manipuler et conserver leur pouvoir.
                Rassure-toi, si les scientifiques se gardent bien de faire de la politique en public, ils ont leur avis sur la politique, comme tous les autres citoyens. Mais chez eux, il y a beaucoup moins de dogmatisme et plus de pragmatisme.
                Profite de ton paradis confiné. Ce virus n’est pas un invention politique. Il a déjà tué beaucoup trop de monde. Pour que plusieurs pays « capitalistes » flinguent leur économie, c’est que c’est du sérieux… (mais ils s’en remettrons rapidement).

                Aimé par 1 personne

                • Concernant les conséquences économiques de la pandémie et la sa « vision » capitaliste, ça y est, le toroir caisse est ouvert grâce à l’utilisation politique de la science, Ha Ha Ha, le philantropise citoyen de nos dirigeants est sans limite compte tenu de la délégation qu’on leur livre. exemple concret: L’arrêté paru au JO encradrant le traitement à la Nivaquine (5€ la boite et brevet dans le domaine public)(hydroxymachin) qui stipule que le traitement aux mourant doit être prescrit avec obligatoirement associé à deux autres produits dont le coût s’élève à plus de 230€, produits fabriqués exclusivement fabriqués par des bons laboratoires amis quand tous les labos souis statuts PME proposent la fabrication sans limite de la Nivaquine gratuitement !!!. Le Premier ministre va nous annoncer un pont aérien de masques avec la chine pendant un mois sans interruption alors que des entreprises industrielles francaises locales sur place proposent leurs outils de productions gratuitement pour ce même résultat quantitatif!!!
                  On va vite comprendre la nature de la contrepartie avec la Chine, il suffit d’écouter Sibeth Ndiaye dans quelques jours ou le-la prochain-e débarqué-e du gouvernement… ou encore Benalla…?
                  Je me fiche du devenir de ce monde, j’y suis totalement et pleinement impliqué depuis mes premiers engagements, mais la lecture de comment il fonctionne est suffisante à sa compréhension, à moins de se poser soi-même les oeillières… Encore une fois, j’adore la science et notamment l’histoire des civilisations qui elle aussi en tant que science utilise largement l’interprétation à partir de l’étude de faits et de beaucoup de connaissance qui elles font appel plus sérieusement à des choix… et beaucoup moins les limites des cases des tableurs et les seules rationalités des chiffres…

                  Aimé par 1 personne

  1. Mais qu’ils sont donc méchants ces jeunes !!! Oui mais ils vivent plus longtemps…., Ha Ha Ha!

    Merci pour le sort définitif fait au journaliste, mais il n’est plus rentable en effet;, si je calcule bien:
    135€ X 0=0 C’est pas un calcul à la Macron, ça…, Quoique vu son âge le bougre doit être à la retraite à présent, donc on économise les pensions « Audiens » et Agirc-Arrco (journaliste, Tintin était intermittent); on est donc bien en mode Macron question « calcul »….. Bon débarras. RIP!
    Merci Nemo pour ta contribution,

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s