[éco]Question de patates 🥔

Chez les Nemo, on s’est mis au bio (et on le prouve). Mais aussi, on ne mange plus de viande. En tout cas, pas (ou plus) tous les jours (rappelons que l’homme ne peut vivre sans protéines).

Bien sûr, nous avons compris qu’il fallait AGIR. AGIR pour sauver la planète, mais aussi (et surtout!) contre la souffrance animale. Les images d’abattoirs inhumains et les camions de bestiaux que nous croisons sur la route ont fini de nous soulever le coeur.

Mais pas que. Car chez les Nemo, l’aînée est déterminée. Ce petit bout de femme a grandi avec les chiens de Nemo, les piafs qui squattent le lilas de Nemo et les colères de Nemo sur la souffrance animale . Elle eut beau se moquer de Nemo (« tout d’même, t’en fais pas un peu trop ?« ), elle a poussé « zanimocolo ».

Au point d’avoir changé ses habitudes . Et un jour à midi, une drôle de chose fut posée sur la table.

Lire la suite

Entre ombre et lumière

Dès l’ouverture de l’audience des juridictions administratives ou judiciaires, l’emploi de tout appareil permettant d’enregistrer, de fixer ou de transmettre la parole ou l’image est interdit. Le président fait procéder à la saisie de tout appareil et du support de la parole ou de l’image utilisés en violation de cette interdiction.

Toutefois, sur demande présentée avant l’audience, le président peut autoriser des prises de vues quand les débats ne sont pas commencés et à la condition que les parties ou leurs représentants et le ministère public y consentent.

Toute infraction aux dispositions du présent article sera punie de 4 500 euros d’amende. Le tribunal pourra en outre prononcer la confiscation du matériel ayant servi à commettre l’infraction et du support de la parole ou de l’image utilisé.

Article 38 ter de la loi du 29 Juillet 1881 sur la liberté de la presse

Lire la suite

Manu, laisse béton 🎶

Les jours de grève sur Radio France, on vous passe des disques. Sur Nemo aussi. 🙂

N comme haine

L’Alsace, Nemo connaît bien. Westhoffen ? Nous avons dû y passer entre deux TD (travaux dirigés)… Car à l’époque, on savait s’amuser. On ne profanait pas les tombes. Streng verboten.

Jadis, ces gens-là, on les qualifiait de « déséquilibrés ». On les regardait avec de grands yeux en se disant que quelque chose ne tournait pas rond là-haut. Nous étions, tous, consternés.

Dans les petits villages alsaciens, tout se sait. Le samedi, tandis qu’on balaye son bout de trottoir, on commère allègrement. Es redet .. ça jase, en bon français. Alors, on savait très vite qu’il s’agissait des jeunes Machinchose, qui, un soir de beuverie avaient trouvé marrant de taguer des tombes. Si elles étaient juives, c’était encore plus osé. Le qu’en dira-t-on fonctionnerait à plein tube.

Aujourd’hui, rien n’a changé. Sauf que l’acte s’est banalisé. Bien souvent, ce sont des jeunes qui « se marrent ». Mais les bonnes femmes ne font plus des bonds. Plus personne n’a vraiment de repères.

L’Etat annonce la création d’un office national de lutte contre la haine. Il eût été préférable de créer un office contre la connerie. Mais avec tout ce monde à enfermer, c’était peine perdue. Alors la haine, c’est mieux. C’est médiatique et ça fait sérieux. Et surtout, ça donne moins de travail.

[Femmes] La Reine déchue

Veronika Didusenko est née le 9 Juillet 1995 à Kiev, en Ukraine. Elle aime les maths et la mécanique. Les systèmes d’impulsions pour la résolution d’équations intégro-différentielles linéaires n’ont aucun secret pour elle.

Elle découvre le mannequinat par hasard. Milan, Paris, Londres… Véronika adore voyager. Elle défile pour Escada et devient l’égérie de Zarina, la plus célèbre marque de bijoux en Ukraine.

2018… Veronika est couronnée Miss Ukraine. A 23 ans, elle est heureuse. Elle sait que son titre lui ouvre les portes des concours de Miss Monde et de Miss Univers. Mais quelques heures après le concours, Veronika Didusenko doit rendre sa couronne : le jury apprend qu’en 2014, elle a donné naissance à un petit garçon dont elle s’est séparée du papa. Une mère divorcée ? Le règlement l’interdit.

Lire la suite

Au Chili aussi…